Dispositif de formations certifiantes


Vous devez mener un large projet de formation / sensibilisation afin d'accompagner le déploiement de l'Excellence Opérationnelle au sein de votre entreprise ? Nous vous proposons une démarche permettant d’installer, d’homogénéiser et de professionnaliser les compétences Excellence Opérationnelle au sein de votre entreprise, dans la mouvance de la réforme de la formation professionnelle.

Menée en étroite collaboration avec les directions de la formation, universités internes et directions opérationnelles, cette démarche se structure en 5 étapes :

  1. Cadrage et évaluation

Elle permet de bien comprendre le contexte et les enjeux de l’entreprise, de situer le dispositif de formation dans ces enjeux, de définir les différents profils et les objectifs professionnels associés ainsi que leurs missions. Des parcours de formation modulaires et adaptés, composés de blocs de compétences déclinant les missions sont ainsi proposés. Cette phase passe souvent par des entretiens individuels auprès des futurs participants afin d’évaluer les attentes, le niveau de compétences actuel, la compréhension de leurs (futures) missions et leur motivation.

Une large part est également donnée au recueil d’exemples, de situations, d’illustrations permettant par la suite de concevoir des modules adaptés au contexte de l’entreprise. Nous nous assurons également que la ligne managériale est bien impliquée et mobilisée sur ce type de dispositif, car ils devront mettre à disposition le temps et les ressources nécessaires en place.

  1. Conception des modules et supports pédagogiques

Elle est à proprement parler la phase de production des modules : apports méthodologiques afin de décliner les missions des futurs participants, études de cas pratiques sur le terrain, jeux de rôles, intégration de vidéos et d’exemples concrets…

Des QCM seront aussi élaborés afin de valider ultérieurement les connaissances au fur et à mesure de l’avancement du parcours. Les actions à mettre en place par les participants au sein de leur entité et les éléments préparatoires pour chaque bloc de compétence seront déterminés.

Un « passeport de compétences » sera également établi : il précisera les compétences acquises par les participants à chaque modules, les travaux à engager / en cours / réalisés / les résultats des QCM etc. Il sera donc enrichi par le participant et lui servira de fil conducteur tout au long de son parcours.

La mise en place d’un « Learning Management System » (LMS), plateforme de partage et d’échange entre les participants d’une même session, peut également être activée à ce moment là.

La logistique de la formation à venir et des actions de communication et de promotion interne viennent clôturer cette phase (organisation et composition des groupes, rythme et séquencement des modules, intranet, journal interne etc.).

  1. Validation par une session test

Les parcours de formation sont validés par une session test permettant des réajustements en cas de besoin : durée, pédagogie, intervenants etc. Il s’agit, avant le déploiement sur d’éventuelles vagues de sessions, de s’assurer que le niveau d’adaptation, le rythme et l’adhésion des participants soient pertinents et acquis.

  1. Déploiement et généralisation

Les parcours de formation pourront donc démarrer sereinement à cette phase. Les participants acquièrent les compétences attendues en terme de savoir et de savoir-faire. Une feuille de route des actions à mettre en place est établie avec le formateur à la fin de chaque module et un débriefing est réalisé dans le module suivant. Des QCM viennent valider les acquis à la fin des modules si 70 % des réponses apportées sont bonnes. Les « Passeports de compétences » sont complétés au fur et à mesure par les participants et le formateur interne ou externe, permettant d’établir un bilan des compétences acquises à la fin du parcours.

  1. Certification des compétences

Enfin, deux mois en moyenne après la fin du parcours de formation, des journées dédiées à la certification de compétences sont organisées par la direction de la formation.

Les « candidats » sont préparés en amont et ils viennent présenter leurs travaux devant un « jury » constitué d’un membre de la direction, du responsable Excellence Opérationnelle et d’un consultant Black Belt d’XL Groupe. Les critères de savoir sont validés par le « passeport de compétences », les critères de savoir-faire par les chantiers et la démarche réalisée et le savoir–être est validé par le « sponsor » du périmètre concerné.

La mobilisation des participants est forte sur cette dernière phase car il s’agit d’une véritable reconnaissance professionnelle, preuve de la solidité des actions menées et des gains générés. Les réseaux Excellence Opérationnelle sont ainsi consolidés, légitimés et structurés au sein de l’entreprise.

La réussite d’un tel dispositif certifiant de formation passe par le respect des conditions suivantes :

  • Une démarche Excellence Opérationnelle claire, comprise et calée sur les enjeux de l’entreprise,
  • Des managers impliqués et mobilisés, en soutien hiérarchique et sponsor du réseau Lean ou Lean Six Sigma,
  • Des participants informés, évalués et motivés avant, pendant et après le parcours de formation;
  • Un cadrage et un pilotage du projet de formation afin de s’assurer de l’atteinte des objectifs pédagogiques et professionnels définis.

Pour en savoir plus, contactez-nous.